Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Accueil  >  

1ère Journée internationale des enfants de la rue, célébrée à Tamale

La Journée internationale des enfants des rues a été célébrée pour la première fois à Tamale au Ghana, grâce à l’initiative du Centre pour le Développement et la Défense des Politiques (CEDEPA), soutenue par ADAMFO Ghana et avec la collaboration de certaines institutions religieuses

Sabine Dakouo,  Sœur Missionnaire de Notre Dame d’Afrique  y a participé.
Le forum, dont le thème était «Engagez-vous pour l’égalité des enfants de la rue».
Certains enfants de la rue qui assistaient au forum ont partagé leurs expériences et ont demandé le secours  du gouvernement pour les aider. Des femmes, des hommes et des enfants, dont certains anciens enfants de la rue, ont pris part à ces réflexions et ces échanges.

 

Il y eut  une marche où les jeunes ont porté des banderoles et des pancartes avec les attentes des enfants et des jeunes vivant dans la rue.

Cette journée a été une occasion de mettre en lumière la situation de ces enfants et d’appeler les parents et la société en général à prendre des mesures concertées et pragmatiques pour mettre fin à ce phénomène.

Mary, une jeune fille de 13 ans,
a déploré le genre d’abus auquel les enfants de la rue sont confrontés et la façon dont on les considère. Elle a supplié: « Regardez-nous comme des êtres humains, et arrêtez de nous regarder comme si nous n’étions rien ».
M. Ziblim Alhassan, chercheur au CEPEDA, a appelé les responsables de la région nord, dont l’assemblée métropolitaine de Tamale, à envisager de consacrer une partie de leur budget à la création et à la constitution d’une base de données sur les enfants de la rue.

Anna Nduku, Sœur Missionnaire de Notre Dame d’Afrique et deux Missionnaires d’Afrique ont visité des écoles du diocèse de Bolgatanga pour parler de migration, de traite des êtres humains et de l’importance de l’éducation. Sabine Dakouo collabore également avec le Centre de lutte contre la traite des êtres humains pour sensibiliser les écoles à la problématique de ce fléau.

Communauté smnda  Gumo (Ghana)


Partagez !