Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Accueil  >  

AVEC LES SDF A LOUVAIN-LA-NEUVE

par Sœur Marie-Paul Schiltz

 

« Un Toit, Un Cœur » est une initiative lancée par des étudiants de « kots-à-projets ».

Un « kots-à-projets », en jargon universitaire, signifie un lieu d’habitation pour des étudiants qui se rassemblent avec un projet commun qu’ils poursuivent de manière active et créative. Ces kots sont multiples à travers la ville universitaire de Louvain-La-Neuve.

 

Sensibles au problèmes du quart-monde, ces étudiants ont été particulièrement sensibles à la présence grandissante de SDF.

Constatant qu’il n’existait pas de structure d’accueil pour eux sur le site, ils ont décidé d’agir pour soutenir ces personnes et leur reconnaitre une place, leur offrir ainsi de faire un premier pas vers une resocialisation et une réintégration.

Un autre kot, « La Coquille », était lui confronté à la problématique du logement des SDF car il est fréquent que ceux-ci interpellent en rue les étudiants du kot ou sonnent à leur porte pour demander un lit, une douche, une présence.

 

Des SDF, des acteurs sociaux, des étudiants et des habitants se sont ainsi retrouvés pour approfondir la réflexion et la mise en œuvre du projet en question.

C’est ainsi que l’Association « Un Toit, Un Cœur » a été créé en 2009 et vient de fêter son premier anniversaire, de manière festive sur le trottoir du local !

 

Étant donné que j’habite ce quartier, j’ai offert ma participation.

De temps en temps, j’assure quelques heures de permanence et souvent, quand l’occasion se présente, que je passe par là, j’entre simplement pour saluer ceux qui sont là.
Cela m’a permis de faire connaissance avec des SDF, des étudiants et des habitants bénévoles comme moi. Des relations s’établissent, la confiance aussi, et quand on se rencontre en ville, on n’est plus des étrangers les uns pour les autres.
On s’interpelle par son nom, on échange des nouvelles, on s’intéresse à l’autre.
Plus d’anonymat. Plus d’indifférence les uns par rapport aux autres.

Sœur Marie-Paul Schiltz

 
Partagez !