Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Accueil  >  

Combattre le fléau de la prostitution par Léa Ackermann

COMBATTRE LE FLÉAU DE LA PROSTITUTION

par Léa Ackermann

Après avoir vu les effets du « tourisme sexuel » en Afrique, Sœur Lea Ackermann a fondé SOWOLDI, une organisation pour aider les femmes étrangères, victimes des réseaux de prostitution.Chaque année 4 millions de personnes se trouvent dans des situations de trafic sexuel. Cela génère 7000 millions de dollars de bénéfices. Parmi ces personnes, un nombre grandissant de femmes est victime du « trafic humain ». Il y a des réseaux organisés, où les femmes sont trompées, et il y a aussi ceux qui « profitent » de la situation de pauvreté dans les pays du Tiers Monde pour ramener des jeunes femmes et les utiliser comme des objets sexuels.SOWOLDI lutte et aide contre ce fléau et aident celles qui en sont victimes. La police, les voisins ou les femmes elles-mêmes, contactent SOLWODI qui leur procure une assistance juridique pour protéger et aider ces femmes à présenter correctement leur requête devant le juge, car elles sont illégales et ont peur.

 

SOWOLDI est arrivé à changer certaines lois allemandes pour que ces femmes, même en situation illégale, ne soient pas expulsées car elles sont victimes d’un délit plus grave.

Si les femmes désirent retourner dans leur pays, SOWOLDI les aide financièrement en vue d’une formation. Quand elles retournent chez elles, des communautés religieuses les accompagnent et les soutiennent. SOWOLDI a des collaboratrices-teurs dans 95 pays.

Un des rôles de SOWOLDI consiste à informer le public allemand sur ce fléau de l’exploitation sexuelle des femmes.

Article tiré de « L’Afrique, un sceau sur mon cœur »

 

Sœur Léa est nommée « femme d’Europe » en 1999 .
Elle a reçu le prix des mains de Mme Ursula Scleider vice-présidente du parlement allemand.

Partagez !