Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Accueil  >  

Engagées pour la Justice, la Paix et l’Intégrité de la Création

Engagements Justice,, Paix, Intégrité de la Création

Engagées depuis l’origine de notre Congrégation
pour la Justice, la Paix et l’Intégrité de la Création.

 

Paix Colombe

Notre engagement pour la Justice, la Paix et l’Intégrité de la Création (JPIC) s’enracine profondément dans notre foi dans le Dieu de l’Alliance, dans le Dieu libérateur dont les entrailles s’émeuvent par la souffrance de chacun de ses enfants, quelque soit sa religion ou son rang social.

Notre engagement pour la Justice,
la Paix et l’Intégrité de la Création
découle de notre vocation religieuse
et du charisme de notre Congrégation.

 

Afrique liberté justice et paix

Dès notre origine, les Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique, nous sommes enracinées dans la Justice, la Paix et l’intégrité de la Création :

« L’Institut dans lequel vous entrez est né de cet amour,
de l’amour pour l’Afrique, courbée sous le poids de la barbarie,
de l’ignorance, de l’esclavage.. »

Cardinal Charles Lavigerie, à Mastricht en 1888.

Restaurer la dignité de chacun a toujours marqué nos engagements, dès le début de la Congrégation :

21 Octobre 1894                                                          
 
Les Sœurs trouvent à Lyon une esclave abandonnée.
Ses maîtres l’avaient amenés de l’Île Maurice en 1893.
Elle n’avait pas pu s’adapter au climat et elle était tombée gravement malade. Devenue inutile pour servir ses maîtres, ils l’avaient abandonnée.Les Sœurs prennent en charge l’esclave, la soigne et à force d’insister auprès du Consul d’Angleterre, elles obtiennent qu’elles puissent retourner gratuitement dans son pays.Deux mois après, la femme peut quitter la France, « que le climat tuait lentement » et retournée à son pays comme femme libérée.
 Ushirombo, Soeurs Blanches Nos Sœurs de Karema, Baudouinville, Ushirombo
se donnent corps et âme pour redonner la dignité
aux femmes, jeunes filles et enfants (garçons et filles)
rachetés aux esclavagistes.Sur la photo : à Ushirombo

 

Pour la promotion des femmes

 

15 juin 1939 :
Le décret Mandel pour lequel Sœur Marie-Andrée du Sacré Cœur (Sœur Blanche originaire du Nord et une des premières femmes avocates en France) a beaucoup travaillé.

* Le décret Mandel permet à la jeune fille de refuser le mari qu’on veut lui imposer.

 

 

Aujourd’hui        

JPIC : Justice, Paix et Intégrité de la Création
est le « fil rouge » qui traverse tous nos engagements
de Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique,
quel que soit le continent sur lequel nous vivons.
Avec les enfants de la rue, SDF, avec les prisonniers, la traite des êtres humains, les migrants…

 

Partagez !

1 Comment

  1. Bonjour.

    La Commission Épiscopale « Justice et Paix » de la République Centrafricaine est très intéressée par vos différentes interventions pour sauver les âmes des peuples abandonnés. Par conséquent, nous voulons entrer en contact avec les Sœurs Missionnaires de Notre Dame d’Afrique pour échanges, partage d’informations et de réflexions sur la justice, la paix et l’intégrité de la création.M
    La Commission reste disponible pour tout échange important.
    Merci. Votre réponse nous sera utile.

    Abbé Frédéric NAKOMBO, Secrétaire Général de la Commission Episcopale « Justice et Paix » de Centrafrique. Tél. 00 236 72 15 43 14.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *