Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Accueil  >  

GUMO LUTTE CONTRE LA TRAITE DES ÊTRES HUMAINS

La communauté de Gumo est très engagée dans sa lutte contre la traite des êtres humains.

Prospérine, Caritas et Sabine ont suivi de janvier à avril, le cours en ligne sur la Traite des êtres humains et la gestion de projets de l’Université St Leo. Elles sont très satisfaites de la formation et des outils importants acquis.
Sabine fait partie de la coalition Réseau Investir dans la Rue(Street Invest Network). Ils avaient programmé la Journée internationale des enfants de la rue, mais en raison du coronavirus, ils n’ont pas pu la célébrer. Elle est restée connectée via la plateforme et a partagé ses idées et ses préoccupations pour les enfants des rues en ces temps difficiles. Certains membres ont pu se rencontrer et ont réussi à avoir un peu de soutien pour quelques enfants.
Sabine collabore également avec le Centre pour L’Initiative contre la Traite Humaine (CIAHT). Ils avaient envisagé de sensibiliser les écoles aux dangers de la traite des enfants, de la migration des enfants et du streetisme (enfants des rues) afin de prévenir la traite des êtres humains. En raison de la prise de conscience créée dans les écoles, certains enfants prennent des initiatives comme les Filles de l’Ecole Secondaire de Salaga qui, en novembre 2019, ont manifesté leur opposition à la traite des enfants à travers une
marche de protestation. Mais dû au confinement de la Covid19 CIAHT n’a pas pu réaliser ses activités dans les écoles. Nous espérons que l’année prochaine sera meilleure.

Le 27 décembre, la communauté a rendu visite dans le diocèse de Yendi aux personnes accusées d’être des sorcières et des sorciers et où elles sont dans des mauvaises conditions. Ce sont principalement des vieillards et des femmes vulnérables qui ont été bannis de leur communauté. Mais il y a aussi des familles entières qui s’y sont installées parce que les membres de la famille ont décidé de rejoindre l’accusé dans le camp. L’Église catholique se soucie d’eux autant qu’elle le peut. Notre visite a été perçue par les habitants du camp comme un signe de soutien et de solidarité avec ces personnes vivant en périphérie.

Communauté de Gumo (Ghana) 
Partagez !