Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Une femme essuie le visage de Jésus

Parole de Dieu tirée d’ Isaïe 53,2-3

Il n’avait ni beauté ni éclat pour attirer
nos regards. Ni prestance pour nous séduire.

Il était méprisé et délaissé par les
hommes. Homme de douleurs, familier
de la souffrance. Comme quelqu’un devant qui on détourne le visage.

Témoignage

Je suis Jazmine, nigériane. A 5 ans Paul
m’a pris de chez ma mère et m’a amenée
en Italie. Il m’a dit qu’il m’avait achetée.
Je ne comprenais rien ! A neuf ans j’ai
commencé à recevoir des clients. A 15
ans il m’a amenée à Londres où tout était
pareil: enfermée, je ne voyais que des hommes blancs et je faisais la même chose. Les clients n’étaient pas gentils avec moi; ils me frappaient, m’insultaient ou pire. Un jour j’ai eu le courage de m’enfuir. J’ai marché longtemps pour m’éloigner.

Epuisée, je me suis couchée dans un coin. Des gens m’ont offert du café chaud. Ils ont demandé mon nom et mon âge. J’ai dit que j’avais 17 ans. Un
d’eux m’a accompagnée et m’a conduite à son organisation. J’étais effrayée.
Mon assistante sociale très gentille m’a beaucoup soutenue. Je voulais juste
oir une chance, être quelqu’un dans la société. Le chemin a été long et difficile
mais maintenant je suis une femme. Je suis fière d’être Jazmine.

Prière
Jésus, une femme vient à ta rencontre pour essuyer d’un linge ta face. Elle ne
peut pas faire grand chose, mais elle fait le peu qu’elle peut. Et tu la remercies
en imprimant ton visage dans le linge, mais surtout dans son cœur.
Donne-nous le courage d’oser aller soulager la souffrance et réconforter les
victimes de la traite, les migrants et les personnes privées de liberté, en faisant
le peu que nous pouvons.
Donne-nous de regarder l’autre avec respect et de ne pas dévier notre regard
de la souffrance et de la pauvreté. Aide-nous à les rencontrer comme tu le ferais.

 

 

 

 

 

Partagez !