8 février : Fête de  Joséphine Bakhita, l’africaine (1869-1947)  passée de l’esclavage à la liberté du Christ.

Sainte Joséphine Bakhita

Sainte Joséphine Bakhita

Il y a actuellement plus de personnes victimes de la traite et en esclavage que jamais dans l’histoire. Et les profits tirés des victimes de la traite des êtres humains sont énormes, en particulier dans les secteurs des mines, de l’agriculture, de l’hôtellerie, de la confection, de la construction, du travail domestique, de la prostitution et des greffes d’organes.

A qui lui demandait de raconter son histoire, Bakhita disait :“Le Seigneur a toujours été bon pour moi tout au long de ma vie. Toute ma vie a été un don de Dieu. Si je rencontrais ces négriers qui m’ont enlevée, et même ceux qui m’ont torturés, je m’agenouillerais pour leur baiser les mains. Car, si cela n’était pas arrivé, je ne serais ni chrétienne, ni religieuse.”

Partagez !