Grâce aux gens avec qui je vis, j’ai appris à remercier dans les moments où je ne voyais pas le besoin de le faire.

Cela a ouvert mon cœur et mes yeux à la grandeur et à la bonté de notre Dieu.

Aujourd’hui je dis avec les Baganda :

« Seigneur, merci d’être devenu un d’entre nous, merci d’être né, merci d’être là ! »

LIRE PLUS

 

Partagez !