Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Accueil  >  

Cardinal Charles Lavigerie

CARDINAL CHARLES LAVIGERIE

« Il a taillé de la besogne pour plusieurs générations ! »

 

Fondateur des Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique, « les Sœurs Blanches »
et des Missionnaires d’Afrique, « les Pères Blancs ».

Cardinal Lavigerie fondateur Soeurs Blanches Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique White Sisters

Cardinal Lavigerie

 

Cardinal Lavigerie fondateur Soeurs Blanches Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique White Sisters

Maison natale à Bayonne

 

Cardinal Lavigerie au Liban fondateur Soeurs Blanches Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique White Sisters

Mgr Lavigerie au Liban

 

Caritas devise du Cardinal Lavigerie fondateur Soeurs Blanches Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique White Sisters

Caritas devise du Cardinal Lavigerie

 

 

 Port d'Alger Soeurs Blanches Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique White Sisters

Port d'Alger

 

Pères Blancs Soeurs Blanches Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique White Sisters

Pères Blancs

 

 Soeurs Blanches Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique White Sisters

Sœurs Blanches

 

 

Mgr Lavigerie et les orphelins Soeurs Blanches Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique White Sisters

Mgr Lavigerie dans un campement où sont accueillis les orphelins

1825 : Charles Lavigerie naît à Bayonne.
Il est l’aîné de quatre enfants.
Ce sont deux servantes qui l’initieront à la prière.

1840 : Il entre au petit séminaire de Laressore, diocèse de Bayonne.

1841 : A l’âge de 16 ans, Charles quitte sa famille pour entrer au petit séminaire de l’archidiocèse de Paris. C’est là qu’il va commencer à s’ouvrir aux grands problèmes de la France, de l’Église et du monde.

1843 : Il commence le grand séminaire à Issy, St Sulpice et au terme « prend la soutane ». Il dira entendre ce jour-là un premier appel missionnaire.

1847 : A 22 ans, il est à une année du sacerdoce.
Son évêque lui demande de préparer le Bac et une licence de lettres. En neuf mois, il est admis aux deux. Au séminaire des Carmes de l’Institut Catholique de Paris, à Noël, il reçoit le sous-diaconat.

1849 : Il est ordonné prêtre à 24 ans. Il retourne aux Carmes pour préparer le Doctorat ès Lettres, il l’obtient en juillet, devenant ainsi le premier « docteur » de l’Institution.

1853 : Après avoir fait du ministère près de deux congrégations religieuses, il est nommé professeur d’histoire ecclésiastique à la Sorbonne.

1857 : A la demande de son confesseur, le père de Ravignan, jésuite, il devient le premier Directeur de l’ «Œuvre des écoles d’Orient », une association fondée pour soutenir l’Église au Proche Orient.
Lavigerie y voit la main de Dieu.

1860 : Les chrétiens du Liban-Syrie étant victimes de massacres,
il se rend sur les lieux pour organiser les secours.
Il rencontre l’Émir Abd-El-Kader
qui avait ouvert sa demeure aux familles chrétiennes pour les protéger. Lavigerie découvre les richesses de la civilisation arabo-musulmane et celles des Églises d’Orient. Comme St Paul sur le chemin de Damas, il entrevoit sa vocation missionnaire.

1861 : Reconnu pour son doigté dans cette situation délicate au Proche Orient, Lavigerie est appelé à Rome comme Auditeur de La Rote.
Il constate le manque d’internationalité à la Curie romaine.

1863 : Ne se sentant pas né diplomate, ni juge,
Lavigerie supplie le pape de le relever de sa charge.
Il est nommé évêque de Nancy à 38 ans.
Pour sa devise, il choisit Caritas qu’il illustre par le pélican
nourrissant ses petits de son propre sang.
C’est la charité qui sera son programme de vie.

1866 : Lavigerie fait face à un choix décisif :
on lui promet le siège épiscopal de Lyon, et le gouverneur de l’Algérie, Mac-Mahon, lui propose celui d’Alger.
Mû par l’Esprit, il donne sa réponse en 24h. Ce sera Alger !
« Je suivais l’attrait impérieux de ma jeunesse
vers l’apostolat et je répondais à l’appel de Dieu.
 »
Il est attiré par le contact avec les musulmans
mais son regard se porte encore plus loin :
l’Algérie lui apparaît comme la porte d’entrée sur le continent africain.

1867 : La famine sévit en Algérie à cause des épidémies et des invasions de sauterelles. Il accueille des orphelins, fonde des orphelinats.

1868 : Ne trouvant pas de collaborateurs adéquats pour les projets apostoliques qu’il nourrit, il fonde les Missionnaires d’Afrique (les Pères Blancs).
Il est nommé délégué apostolique du Sahara et du Soudan.

1869 : Il fonde les Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique
(Les Sœurs Blanches)
. Elles s’occuperont des orphelines de la famine.

1870 : Lavigerie se rend au Concile du Vatican I

1872 : Il présente au Saint Siège sa candidature pour le patriarcat latin de Jérusalem.
Il est préoccupé par le retour des Églises orientales à l’unité avec Rome.
Lavigerie n’ira pas à Jérusalem, mais il y enverra ses fils spirituels.

1876 : La première caravane de Pères Blancs, envoyée au Soudan français, est massacrée dans le désert. La seconde le sera également en 1881.

1878 : La première caravane de missionnaires se met en route pour les Grands Lacs de l’Afrique Équatoriale. Les Pères Blancs s’installent à Jérusalem.

1882 : Mgr Lavigerie est créé Cardinal par le pape Léon XIII.
Il accepte et y voit un atout pour le rayonnement de ses œuvres.

1884 : Rétablissement du siège épiscopal de Carthage en Tunisie.
Il devient Primat d’Afrique.

1886 : De jeunes Ougandais témoignent du Christ jusqu’à la mort.
(Les Martyrs de l’Ouganda)

1888 : A la demande du pape, il entreprend
une campagne anti-esclavagiste dans toute l’Europe.
Il prêche dans les grandes villes, alerte la presse et met sur pied différents comités engagés dans la lutte contre l’esclavage.

1890 : le Toast d’Alger. Le pape Léon XIII est très préoccupé par l’attitude des catholiques français qui refusent de donner leur appui au gouvernement républicain. Jugeant la situation trop délicate pour intervenir lui-même, le pape mandate le cardinal pour le faire à sa place. Lavigerie accepte, même s’il prévoit des retombées négatives pour ses œuvres.

1892 : Il meurt à Alger le 26 novembre, à l’âge de 67 ans. Le 8 décembre, son corps est déposé dans la crypte de St Louis de Carthage.

 

Cardinal Lavigerie fondateur Soeurs Blanches Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique White Sisters Cardinal Lavigerie fondateur Soeurs Blanches Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique White Sisters  Cardinal Lavigerie fondateur Soeurs Blanches Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique White Sisters
Partagez !