Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Accueil  >  

Ce que nous vivons pendant le confinement dû au coronavirus !

Que de sens de l’autre  révélé pendant ce confinement,  par les unes et les autres  rejointes  par téléphone !

Nathalie Sedogo, SMNDA, et Joséphine Botoni, SAB, se joignent aux applaudissements de 20 h, à la communauté de Sceaux.

Une  guinéenne qui vient d’obtenir son statut de  demandeuse d’asile : « Mêmes symptômes qu’avec Ebola, beaucoup de morts. J’ai envie d’aller aider. C’est la moindre des choses. »

Une  bénévole des Champs de Booz : « Avec  mes enfants,  je couds des masques pour les commerçants du coin. »

Une  mauritanienne, infirmière d’état dans son pays,  toujours en demande d’asile : « Alors que moi je reste à la maison, j’aimerais donner mon aide. J’ai demandé à mon avocate si je pouvais proposer mon aide. »

Une  voisine de rue : « C’est un temps de recul pour se poser, pour penser, pour avoir des liens avec des gens qu’on n’a pas contactés depuis longtemps. »

Des   smnda en ehpad :

  • On reste bien uni pour le monde entier. C’est plus dur que pour nous !
  • Je pense à toutes les personnes qui attendent leur famille. Je  prie pour elles.  
  • Cloîtrée mais pas malheureuse ! L’appel à un changement, pour moi, c’est plein de petites choses au cours de mes journées qui peuvent être autrement.
  • Moi : «  A quoi tu t’occupes ? » – Elle : « Je continue de vivre ! » 
  • Les immeubles applaudissent à 20 h. On s’est mis dans le sas d’entrée. Sr X, 103 ans, est arrivée toute contente.  Bonne ambiance ! Ce soir, ce sera sur la terrasse.
  • Je fais une marche intérieure. On a besoin autant d’humour que d’amour.
recueilli par Nicole Robion, Smnda
 communauté de Sceaux

 

Partagez !