Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Accueil  >  

Comment je vis en maison de retraite

Voici mon témoignage de comment je vis dans la Maison Saint-Charles où je suis depuis 7 mois.

Tout de suite, j’ai été frappée par le bon climat qui y règne, le dévouement du personnel et son sourire, ainsi que l’entraide qui règne dans la maison. Un résident range tous les verres qui ont été lavés la veille au soir, ainsi que les couverts. Je vois une personne âgée en pousser une autre dans un fauteuil roulant, telle autre aidant sa voisine à manger, une autre encore allant dans la chambre d’une résidente qui peine à se déplacer et jouant au scrabble avec elle.

            Un Missionnaire d’Afrique réside avec nous et nous assure la messe chaque jour. Nous prions également laudes et vêpres. Nous avons une réunion communautaire presque chaque semaine et une de groupe, une fois par trimestre.

            Nous avons de nombreuses activités : de la revue de presse à la chorale, de l’atelier pâtisserie au jeu de mots, de l’atelier tricot à la gymnastique douce, de l’atelier équilibre au grand quiz, de l’atelier mémoire à la pétanque ; cette dernière, que nous jouons en salle, a le mérite de regrouper autour de nous les résidents qui ne peuvent jouer, mais qui s’intéressent au jeu. Enfin, l’atelier motricité fine où les talents d’artiste sont mis à contribution et les deux séances de cinéma du dimanche à partir de DVD.

            Mais à tout cela, il faut encore ajouter les sorties. Ainsi, emmenés dans un petit car de 10 personnes, nous sommes allés au marché aux santons pour la visite d’un nombre incalculable de crèches de tous pays puis au marché aux douceurs et autres. Nous avons eu des sorties cinéma, dont le film « Lourdes », sommes allés voir un magicien et des peintures du Japon.

            A l’intérieur de la maison, nous avons eu le « dîner des familles pour Noël » et des groupes de musique. Nous avons fêté le Nouvel An autour d’une coupe de champagne, avons eu un goûter  pour tirer les rois encore autour d’une coupe de champagne. Nous avons eu une autre galette des rois avec le maire.

Maison St Charles Verrières-le-Buisson

            Il faut dire que sur le plan des fêtes et des repas, nous sommes gâtés. Chaque dimanche, nous avons l’apéritif avec des chips. Une fois par mois, nous avons les « Agapes » autour des personnes qui ont eu l’anniversaire dans le mois. A cette occasion, l’après-midi, la fille d’une résidente vient chanter des chants d’autrefois et de maintenant. Chaque après-midi, au goûter, nous avons des gâteaux faits maison : tarte, gâteau à la noix de coco ou autre, avec une boisson fraîche ou chaude.

            Que dire après tout cela ? Vous ne croyez pas que nous sommes particulièrement gâtés ? Alors, je vous invite à venir nous rejoindre si vous avez l’âge, mais attention, car la liste d’attente est  longue, alors vous risquez de devoir patienter.

            Pour nous qui sommes missionnaires, en tout cas, la vie ne s’est pas arrêtée et nous pouvons encore porter témoignage, par notre éveil à tous ceux qui nous entourent, à voir leurs besoins et y répondre dans la mesure de nos possibilités.

Madeleine Jacqueminet

Partagez !