Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Accueil  >  

Homélie pour l’a-dieu à Sr Thérèse Pagnac

Le 16 septembre 2019, à Meaux, Jean-Claude Bée  présidait l’Eucharistie des funérailles de Sr Thérèse Pagnac. Un bel héritage nous est transmis !

Sr Thérèse dans sa 100ème année

« Vous aussi, tenez vous prêt, car c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le fils de l’homme viendra ». Voilà que Thérèse choisit ce texte pour son enterrement en 1998, c’était il y a plus de 20 ans. Nous pouvons dire qu’elle se préparait intérieurement à ce moment. Elle était donc dans la veille, elle était dans la vigilance …. Depuis plus de vingt ans «  car c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le fils de l’homme viendra »

C’est le message que Thérèse avait entendu mais aujourd’hui ce message elle nous le donne par le témoignage de sa vie.

Nous aussi  nous sommes invités par Thérèse à être dans la vigilance dans toute notre vie. Vigilance par rapport à ce que nous avons à vivre, vigilance car dans tout ce que nous vivons, nous pouvons accueillir la venue du fils de l’homme. Rappelons nous que c’est dans notre attitude, dans notre manière d’être que peut surgir le fils de l’homme. Devenons conscient et c’est cela la vigilance. Devenons conscient qu’un surgissement de Jésus, qu’un surgissement du Christ est possible dans tout ce que nous vivons. Souvent nous pensons que ce surgissement n’est possible que dans les moments exceptionnels de l’existence – mais non ! Ce surgissement est possible dans tous les instants de la vie dans toutes nos activités mais particulièrement dans les rencontres, particulièrement  dans l’écoute des uns et des autres, dans une écoute bienveillante, dans une écoute aimante. C’est là que surgit, que peut surgir la venue du Christ … c’est possible ! «  Heureux les serviteurs que le maître à son arrivée trouvera en train de veiller ».

Cette parole ne doit pas être simplement appliquée pour la fin de la vie, cette parole doit être appliquée pour tous les moments de la vie. Et si nous entrons dans cette dynamique, il y a une promesse …il y a un fruit qui nous sera donné, il y a une joie , il y aura un bonheur pour nous «  Amen , je vous le dis , il prendra la tenue de service , les fera passer à table et les servira chacun son tour ». Oui, si vous entrez dans cette veille, si nous entrons dans cette vigilance … Alors nous pourrons découvrir sa présence, nous pourrons alors être conscient du bien-être qu’il va nous apporter… Alors nos efforts pour une attitude bienveillante vis à vis des autres. Alors nos efforts pour une écoute fraternelle seront récompensés par la conscience et le bonheur d’être avec Lui, d’être en communion avec le Christ.

Nous pouvons maintenant revenir à celle qui nous rassemble aujourd’hui. Nous le savons, toute sa vie a été tendue vers cette rencontre avec le Christ. Et tous ceux et celles qui l’ont rencontrée le savent bien -grâce à son témoignage- combien ont pu découvrir ce qu’est une vie donnée à Dieu, une vie donnée à tous ceux qui lui étaient confiés. Thérèse avait donc choisi ce texte pour nous dire a-dieu. Nous croyons et nous espérons pour elle, la rencontre ultime. «  Heureux les serviteurs que le maître trouvera en train de veiller. Amen , je vous le dis, il prendra la tenue de service, les fera passer à table et les servira chacun à son tour »

Amen

Partagez !