Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Je vis dans un petit coin d’amour

Verrières le Buisson,  5 janvier 2019.
Sr Francine Guillon, 108 ans,  partage sur sa vie d’aujourd’hui.

Sr Francine Guillon
ce 5 janvier 2019

 

On attend que quelqu’un vienne m’aider, parce que j’ai 107 ans.

  •  108 !

Tu vois, la tête elle est branlante et elle ne retient pas.
Cet âge-là, il ne faut pas compter qu’il dise la vérité. Il dit ce qui passe par sa tête. Si c’est bien, que Dieu soit béni ! Si ce n’est pas du bon côté, Dieu est plus grand que tout.

 

C’est comme ça, tu vois, parce que moi à mon âge, je ne vaux pas grand-chose.

    • Tu vaux beaucoup !

Non, je ne vaux pas grand-chose, mais Dieu, il me tient. Comme toi, Ferroudja !

  • C’est bien de prier

On peut dire à Notre Dame « Priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. »
Je prie ici, pas seulement à la chapelle. Le Seigneur entend ce qu’on lui dit. Il faut, tu vois, tenir bon.
Il ne faut pas dire « Je veux, je veux » mais il faut savoir s’effacer et dire au Seigneur «Je ne peux plus, aide-moi ! »
Il est le chemin, la vérité, la vie. Je me mets dans ma chambre et je dis au Seigneur merci de m’avoir donné la vie et merci pour son amour.

  • Tout ce que tu fais, tu le fais par amour !

Il y a des choses que je ne me rappelle pas, c’est l’affaire de Dieu, j’ai 108 ans.
Je dis au Seigneur : Ecoutez-moi, tout ce que j’ai à vous dire,  c’est que je vienne vite vous chercher et vous trouver !
Je vis dans un petit coin d’amour tous les jours que je vis.
Notre devise sur la terre c’est « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ».
Je ne peux faire du bien qu’en aimant tout le monde, les riches, les pauvres, les petits. Aimez le Seigneur et vous serez heureux dans la vie. Ce qui est bien, c’est sourire pour les autres.

Aidez-moi Seigneur, à vous aimer de plus en plus

et à être heureuse d’être auprès de vous.

Interview réalisé par Ferroudja Chabane
     

Partagez !