Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Accueil  >  

Engagement définitif, Sœur Clémence Sawadogo, 29 août 2015

« Mon âme exalte le Seigneur… »

Avec le Magnificat, je rends grâce à Dieu pour sa confiance et son amour pour moi et toute la congrégation des Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique.

« Je suis la servante du Seigneur, qu’il m’advienne selon ta parole », tel est le thème que j’ai choisi pour vivre la célébration eucharistique.

Par mon baptême, je suis entrée dans la grande famille de Dieu et suis devenu prophète et disciple à la suite du Christ. Ce qui est essentiel pour moi c’est la confiance, l’acceptation de marcher dans la lumière comme dans les ténèbres, avec la foi en Jésus Christ mort et ressuscité. Je rends grâce au Seigneur pour le don de la vie religieuse missionnaire.

La veille de cette importante cérémonie, j’ai eu la joie d’accueillir nos sœurs
venant de Ouagadougou, Hortensia, Agnès, Nathalie et Caritas ainsi que le papa de notre sœur Nathalie ; venant du Mali Brigitte, et du Ghana Thérèse, puis du noviciat de Bobo, six novices et trois sœurs ainsi que deux aspirantes et cinq Missionnaires d’Afrique. Après la répétition de la messe, ce fut l’accueil et la prière en famille.

La fête était pour moi l’occasion de rencontrer, d’échanger avec beaucoup de personnes de ma famille, de notre communauté chrétienne de base et de la paroisse. Cela fait 16 ans (1999) que la paroisse n’a pas reçu de vœux perpétuels et c’était en même temps une opportunité de faire l’animation missionnaire vocationnelle  et faire découvrir les Sœurs Missionnaires de Notre Dame d’Afrique.

La célébration fut belle. Je suis contente de répondre « oui » à l’appel que le Seigneur m’adresse, et je compte sur les prières des uns et des autres pour consolider mon engagement jour après jour à travers la mission qui m’est confiée.
J’ai reçu les conseils de Monseigneur Gabriel qui m’encourage à faire confiance au Seigneur ; voici ce qu’il disait dans son homélie : « Ton engagement à la suite du Christ dans une vie de pauvreté est symbolisée par la calebasse. En plus de se laisser manipuler par celui qui la tient, la calebasse est un récipient qui reçoit tout ce que l’on y met : du liquide et du solide, du chaud et du froid, du grain et de la poussière… Sa vocation est d’être remplie. Aujourd’hui tu te présentes devant Dieu comme une calebasse vide. Tu reconnais que Dieu seul est ta richesse et tu attends qu’il te comble de ce qui est nécessaire pour ta mission. Garde cette confiance en lui et rien ne te manquera. »

J’ai appelé les jeunes à ouvrir les oreilles de leur cœur pour répondre à l’appel de Dieu.

La fête a continué avec le repas qui a rassemblé les paroissiens, prêtres, religieux et religieuses pour un temps de convivialité. Que Notre Dame d’Afrique prie pour nous !

Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait, j’élèverai la coupe du salut en invoquant le nom du Seigneur !

Clémence Sawadogo,  Ouahigouya, Burkina Faso
Envoyée en mission à Kinshasa,  RDC.

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *