Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Soeur Margarita Rodriguez : le Dieu des surprises !

 

Témoignage de sœur Margarita Rodriguez

 

 

 

 


 

 

 

Comment as-tu connu les Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique (Sœurs Blanches) en Espagne ?
Pendant mes études, j’ai rencontré des Sœurs Blanches.
J’ai senti que quelque chose m’attirait vers elles.
C’était le Christ que j’avais rencontré en elles
et qui rallumait le désir de le suivre.

J’ai commencé ma formation religieuse en Espagne,
puis j’ai été envoyée au Congo pour mon postulat.
J’ai alors expérimenté notre vie communautaire internationale.
Le noviciat, au Burkina Faso, m’a permis de prendre, consciemment, la décision de choisir le Christ à travers notre congrégation, avec son charisme pour l’Afrique et notre vie communautaire internationale.
J’ai choisi cette congrégation pour toute ma vie.

Qu’est-ce que tu as fait après le noviciat ?
Après mes premiers vœux, j’ai été envoyée au Tchad où j’ai travaillé dans notre dispensaire en collaboration avec les Tchadiens. C’est là où ma vocation et mon choix ont mûri.
J’aimais bien mon travail, même si ce n’était pas toujours facile.
Dans la communauté et dans mon travail,
mon  » oui  » à Dieu est devenu, jour après jour, la réalité.
Après neuf ans passés au Tchad, je suis partie au juniorat
pour me préparer à mon engagement définitif.
Avant de partir, mes supérieures m’ont dit que je ne reviendrais pas au Tchad.
C’était le temps de dire au revoir. C’est là où j’ai compris, plus profondément, le sens d’être envoyée.
J’étais prête à être envoyée partout pour la mission et notre congrégation.    

Quelle a été ta mission suivante ?
Je suis allée à Ouagadougou au Burkina Faso pour accompagner les postulantes dans leur chemin de foi et de discernement. En même temps, je faisais de l’animation missionnaire.
Puis après une formation en France, j’ai été envoyée au noviciat à Bobo-Dioulasso où je suis maintenant.

Quel sens donnes-tu à ton service de formatrice au noviciat ?
Dans les évangiles, la figure de Jean-Baptiste exprime bien le sens de mon service aujourd’hui au noviciat.
Pour moi, le plus important, c’est que les novices découvrent et reconnaissent combien elles sont aimées par Dieu, et qu’elles désirent répondre à son amour, telles qu’elles sont, dans leur vie quotidienne.

Au noviciat, nous vivons dans une communauté internationale et nous découvrons nos dons et nos richesses. Vivant dans un environnement musulman, lors des visites à nos voisins et dans nos activités apostoliques, nous créons des liens,
bâtissons des ponts avec les gens, au-delà de nos différences,
de nos croyances et de nos coutumes.

Que dirais-tu à une jeune femme qui désire devenir Sœur Missionnaire de Notre-Dame d’Afrique ?
Surtout qu’elle ait une foi vivante en Jésus-Christ
et le désir de s’offrir à Lui pour toute la vie, pour la Mission.

Encore un mot ! Dieu, est le Dieu des surprises.
Nous laisserons-nous surprendre par Lui ?

 

Partagez !