Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

L’étape du juniorat est avant tout un temps pour approfondir la vie spirituelle, un temps pour permettre à chaque sœur de recevoir de Dieu la grâce

  • De grandir dans la liberté pour s’engager totalement au service du Seigneur et de sa mission
  • D’être confirmée dans sa vocation, c’est-à-dire dans l’appel à suivre le Christ dans la vie religieuse missionnaire, comme manière de vivre la vie évangélique. La confirmation intérieure de l’Esprit Saint et la confirmation extérieure des Supérieures qui décident de l’admission aux vœux perpétuels permettent à la sœur de s’engager librement et définitivement dans la Congrégation.
  • Nous vous rejoignons, chères junioristes !

 Quelle année extraordinaire ! En 2021, 8 sœurs ont fait leur engagement définitif.

Srs Linah et Magda envoyées en Ouganda pour être proches des migrants nous partagent les joies de leur jardinage.

Dans notre nouvelle communauté SMNDA au village de Bacere, en Ouganda, nous cultivons des légumes dans notre jardin arrière, afin de respecter l’environnement et vivre une vie plus saine. Nous cultivons du maïs, des arachides, okra, sukuma wiki, choux chinois, épinards, concombres, osobi, haricots, aubergines, poivrons vert, oignons de printemps, menthe, lengalenga, pommes de terre douces, pommes de terre irlandaises et yams. Notre jardin potager nous permet d’essayer de nouvelles recettes avec ces légumes, tout en ayant un impact environnemental positif. Nous recyclons les déchets de la cuisine et de la cour pour faire du compost pour le jardin, un engrais naturel pour nos plantes pendant que nous réduisons les déchets.

Dans notre situation, travailler dans un jardin est un exercice relaxant qui soulage le stress, et qui est bon pour la santé mentale. Nous aimons voir le changement du sol, de « nu » à « vert » avec les plantes et leurs fruits et cela nous sauve du temps car le marché est à 10 km. Nous occuper des plantes nous donne la chance de travailler ensemble comme communauté, partageant les dons de chacune et cela nous offre une opportunité pour nous socialiser avec nos voisins qui passent par là. Ils s’arrêtent pour nous saluer en  « madi », la langue locale et nous demander ce que nous faisons.

Une demandeuse d’asile accompagnée par une smnda

Cette année, le thème de la Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié est : « Un ‘’nous’’ toujours plus grand ». C’est une invitation adressée à tous, afin que nous nous engagions à restaurer notre famille humaine.

Extrait de Fratelli Tutti :

Après la crise sanitaire, la pire réaction serait de nous enfoncer davantage dans une fièvre consumériste et dans de nouvelles formes d’auto-préservation égoïste. Plaise au Ciel qu’en fin de compte il n’y ait pas ‘‘les autres’’, mais plutôt un ‘‘nous’’ ! (Ft 35)

Prière :

Dieu de la famille humaine, toi qui as créé tous les êtres humains avec la même dignité. Nous sommes tous sœurs et frères, tes enfants bien-aimés.

Envoie ton Esprit sur nous afin que nous fassions disparaitre les murs de division, de pauvreté, d’indifférence et d’exclusion. Aide-nous à être des bâtisseurs de ponts qui pratiquent la rencontre interculturelle et interreligieuse.

« Je reviendrai vous prendre avec moi,
afin que là où je suis,
vous soyez vous aussi. »
(Jn 14,3)


LES SŒURS MISSIONNAIRES DE NOTRE-DAME D’AFRIQUE
vous invitent à partager leur espérance et à prier pour :
Sœur  Denise  Bouvy    de la communauté de  Lille
e
ntrée dans la vie à Lille
le  10 septembre 2021
à l’âge de 95 ans, dont 66 ans de vie religieuse missionnaire.

Sa vie missionnaire s’est déroulée en République Démocratique du Congo et en France.

 

 

Tiré d’un carnet d’une SMNDA  en Afrique, en 2000.

C’est toi qui m’as donné fiole d’huile ô mon Dieu
Dès mon enfance, reçue comme un trésor précieux.
Quelle joie de te louer pour ta belle création
Pour ta grande tendresse donnée à profusion !

Grandissait en mon âme le désir de t’aimer
Plus que tout ô mon Dieu, de toutes mes facultés.
Dans mon âme tu mis grande joie, grande paix
Jusqu’à pouvoir laisser tous ceux que tant j’aimais.

Et je te découvris mon Dieu de l’intérieur,
Compétitions, puissance ne mènent pas au bonheur.
Merci pour ma fiole d’huile toujours renouvelée,
Je la tiens fermement dans ma vie agressée :
Bien prompte à critiquer si je suis menacée.

Garde-moi ô mon Dieu, à toi toute éveillée !

 

Au Tchad, au Centre Kapokier de Deli, Sœur Gloria Sedes utilise la phytothérapie et met en valeur la flore locale, qui fait des merveilles comme traitement et qui offre des possibilités étonnantes. La culture des plantes médicinales utilisées dans le Kapokier est devenue une petite industrie avec 65 espèces végétales locales permettant de produire 18 sirops, 31 teintures, 8 distillations, 10 micro-doses, 9 pommades et 5 huiles différentes. Les bénéficiaires sont des patients aux moyens très modestes.
La création est louée par un usage reconnaissant de ses dons et par la sensibilisation que savent faire nos sœurs à toute occasion.

Sr Rosemarie Bordes

Concernant le sujet la CRÉATION Don de Dieu : Notre groupe de 5 sœurs s’est réuni afin de prier sur le document envoyé par Begoña pour la journée mondiale de la Création.

Dans notre situation en EHPAD-Maison Ste Monique Paris- nous ne pouvons pas faire grand-chose, sinon prier et signer des pétitions afin que ne soit pas détruite notre planète !

Personnellement aimant jardiner, je ne peux que cultiver des plantes en pots : une cinquantaine dans le couloir de mon étage. J’ai parfois des scrupules vu l’eau tirée pour l’arrosage. Lire plus

Le 8 février est la fête de Sainte Joséphine Bakhita, une Soudanaise qui, kidnappée enfant, a été vendue comme esclave. C’est la Journée internationale de prière et de réflexion contre la traite des personnes.

 

saint josephine bakhita

Enfant de neuf ans, Bakhita est kidnappée et vendue comme esclave. Les coups et les abus font partie de son quotidien avec les humiliations physiques et morales. LIRE PLUS