Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Accueil  >  

PROMESSES RELIGIEUSES DE CÀROL GARCIA MURILLO

Càrol est entrée dans notre Congrégation en 2001. Pour des raisons de santé, elle n’a pas pu continuer la formation. Le 18 février 2012 cependant, elle a fait son engagement missionnaire comme membre associé et reçu notre croix, symbole qui nous unit, où que nous soyons.
C’est le 24 septembre 2021, qu’elle a fait ses promesses religieuses définitives devant Sr Carmen Sammut, Supérieure générale, et a reçu l’alliance. Elle a été envoyée à Almacelles, son village d’origine, où elle poursuit un travail pastoral dans le cadre de ses possibilités. Sa communauté de référence est Madrid Cabanillas.

Càrol a fait ses promesses religieuses
définitives SMNDA et a reçu l’alliance.

Chères sœurs,
Quel bonheur de pouvoir partager à chacune d’entre vous la joie qui m’habite !
Deux raisons essentielles ont fait que vous ai choisies, quand j’ai senti que le Seigneur m’appelait à me donner à Lui à la fin des années 1990, pour devenir l’une d’entre vous, Sœurs
Missionnaires de Notre Dame d’Afrique : la première était que vous viviez dans des communautés internationales et la seconde que vous travailliez, avec une grande passion, pour le dialogue interreligieux.

Vous savez que tout ce que je désirais ne s’est pas réalisé et, si je  me souviens bien, j’ai entendu dans mon cœur ces mots du prophète  Isaïe : « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos chemins ne sont pas mes chemins » (Is. 55, 8). Bien qu’il m’ait été difficile de les  comprendre à l’époque, c’est le Seigneur lui-même, qui m’a permis de les accepter et de les discerner. Car même si j’étais loin de vous, de l’Afrique et que je ne vivais pas dans une communauté, j’ai compris qu’il continuait  à m’appeler. Bien qu’aujourd’hui mon engagement réel soit différent, grande est ma joie d’avoir été acceptée, à la suite de ma demande, à prononcer mon engagement religieux et de faire ainsi partie de vous pour toujours, mes chères Sœurs !  Ma situation, le cadre, la réalité… ont changé et tout est différent ; mais Dieu reste le même. Bien ancrée dans un environnement où abonde une grande richesse et variété culturelle et toujours engagée à partager le message de l’Évangile, chacune de vous m’accompagne dans ma « communauté internationale ».
Sans aucune hésitation, je rends grâce à Dieu, car ces deux raisons essentielles pour lesquelles je vous ai choisies (et que j’ai partagées avec vous au début) sont toujours vivantes et n’ont en rien changé. Où que nous soyons et quel que soit notre état, Le Seigneur fait confiance à chacun(e) de nous, car tout ce qu’Il a créé est terre de mission et nous sommes une mission sur cette terre.
Gardant toujours à l’esprit vos Constitutions et votre charisme, le 24 octobre 2021, dimanche de la Mission, je me suis engagée à vivre dans l’obéissance, la chasteté et la pauvreté et à exercer une activité pastorale quand ma santé le permettra. J’ai affirmé publiquement que l’Afrique,  aujourd’hui est présente un peu partout à travers le monde et qu’ainsi je  m’en remets totalement au Seigneur pour servir tous ceux que Jésus aime plus particulièrement. Je me suis donnée, principalement, aux besoins qui m’entourent. 

Chaque jour qui passe est une précieuse occasion d’apprendre de nouvelles choses : c’est ainsi que j’ai compris le grand don de la prière et tout ce qu’elle rend possible par l’Esprit du Seigneur, surtout dans mes moments d’extrême faiblesse.
J’ai compris ce que j’ignorais tant : la signification de ces personnes consacrées qui, priant en silence et loin du monde, soutiennent le Royaume de Dieu et notre Mère l’Église.
Voilà pourquoi je me suis toujours sentie « Sœur Blanche ». L’Esprit qui a accompagné Jésus toute sa vie m’a envahie pour être en harmonie  complète et profonde avec son Père. Dans les situations où je me suis sentie  le plus vulnérable et où seule la présence de Dieu me calmait et donnait un sens à tout ce que je vivais, Lui, le Seigneur, est venu à ma rencontre et m’a révélé ce qu’il attendait de moi : être unie à Lui par l’Eucharistie et en pleine communion avec la mission et avec chacune de vous, mes Sœurs, dans  cette communion pour laquelle le cardinal Lavigerie et Mère Marie-Salomé  se sont donnés sans limites à l’amour de Dieu et à son message de salut.


Comme Sœur missionnaire de Notre Dame d’Afrique, je suis passionnée  par la catéchèse des enfants et des adultes, de pouvoir conduire une Célébration de la Parole, de visiter les malades à leur domicile, dans les Résidences pour personnes âgées et leur rappeler qu’ils sont partie prenante de la vie de notre communauté paroissiale, de me réjouir et de partager la joie contagieuse des plus jeunes, d’accueillir beaucoup de nos frères et sœurs qui viennent de loin en quête d’espérance, d’écouter les personnes qui ont besoin de se libérer de peines qui pèsent tant sur elles… Mais j’ai aussi beaucoup à apprendre et à être très attentive pour comprendre ce à quoi le Seigneur m’appelle à chaque instant ! Si je ne suis pas disposée à rester en communion vivante avec LUI, comment pourrais-je me donner à tous ceux qui m’entourent, même si je vais bien? Ce serait absurde, puisque je suis incapable de faire quoi que ce soit par moi-même sans sa présence.
Je me suis consacrée au Seigneur, consciente que je dois continuer à apprendre, accepter et aimer ce qui peut arriver et affecter ma santé, et que je dois travailler l’humilité dans ma prière personnelle. Jésus, fils de Dieu et personne humaine, a beaucoup souffert sur son chemin… Mais, comme il a su faire confiance à son Père, à Gethsémani et partout, malgré sa peur ! Discutant avec un ami, alors qu’il me partageait ce que Jésus signifiait dans sa vie, il a ajouté : « La joie est son témoignage et la paix, sa pure présence. »

Ces profondes paroles continuent de résonner en moi, et je vous dis avec une pleine assurance que, chaque jour, je me souviendrai de vous dans ma prière.
Que la présence du Fils de Dieu et sa tendresse soutiennent votre mission  et chacune de vous, malgré ce qui est délicat et complexe et ce qui peut vous surprendre dans votre vie quotidienne.
Merci à chacune d’entre vous de m’accepter, de m’aimer et de me laisser faire partie de votre grande famille : le don le plus précieux que le Seigneur m’ait fait !
Qu’il vous bénisse toutes !
Sr  Càrol Garcia Murillo

Partagez !