Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Accueil  >  

Mère Marie Salomé prend sa place dans la spiritualité bretonne

La spiritualité bretonne a vénéré au cours des siècles des personnalités bretonnes ayant eu une vie exemplaire d’un point de vue chrétien. Peu d’entre elles ont été reconnues saintes par la procédure de canonisation de l’Église, mais elles ont été désignées par le peuple, leur existence même n’étant pas toujours historiquement attestée. 

A partir de 2021 une autre statuette s’est ajoutée à cette démonstration d’ancienne spiritualité populaire, celle de Mère Marie Salomé, qui a été portée en pèlerinage par Danielle Burthier et 3 laïcs de la famille Lavigerie.

Mère Marie Salomé portée par Sr Danielle Burthier le 15 août 2021

Dans cette tradition spirituelle, la paroisse de Plouguerneau conserve des statuettes en bois polychrome montées sur un bâton, appelées Petits Saints. Elles datent du XVIIème siècle et sont destinées à être portées au cours de processions.

La coutume des Petits Saints remonte, selon la tradition, à une épidémie de peste qui sévit dans le pays vers 1640. Le vœu émis à cette occasion incluait trois processions annuelles : le jour de l’Ascension, le dimanche qui suivait cette fête et le lundi de Pentecôte, selon des itinéraires différents.

Depuis 1996, la procession des Petits Saints a retrouvé une nouvelle jeunesse et se déroule le 15 août, où après la messe de 10 h 30 sur le parvis de l’église Notre-Dame du Grouanec, une marche s’élance vers la chapelle Saint-Claude, passe par Sainte-Anne, Saint-Laurent, le site médiéval d’Iliz Coz et parvient à Saint-Michel vers 17 h.

Partagez !