Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Accueil  >  

Aller à la rencontre des SDF

Copie de tournesol fleurDepuis la communauté de Paris Gay-Lussac, Sr Danuta est régulièrement allée à la rencontre des personnes sans domicile fixe. Elle nous  partage ces moments.

On les croise partout; dans les rues de Paris, les bouches du métro, les bancs dans les parcs…Ce sont surtout des hommes venant de différents pays.

Certains y vivent depuis longtemps et n’ont ni motivation ni force de se battre pour avoir une place dans la société.

S’insérer, chercher un travail, un logement, représentent pour eux trop de contraintes auxquelles ils ne se sentent pas capables de faire face. D’autres se sont trouvés dans la rue après des drames familiaux, divorce, perte du travail, suite à un accident, après la sortie de prison, à cause de la dépendance de l’alcool, de la drogue… Ils partagent leur vie en petits groupes pour se soutenir, se protéger. Ils organisent leurs vies ensemble, partagent les rôles.

Je suis frappée par leur solidarité, leur attention aux autres, des gestes de tendresse et d’encouragement des uns envers les autres.

Quand on n’a plus rien matériellement, on a le temps et l’amitié à donner et à recevoir. Les gestes se font gratuits car on n’a rien à perdre et pas beaucoup à espérer.

Leur accueil pour les personnes qui viennent à leur rencontre est souvent chaleureux. Ils sont très reconnaissants de ces visites et s’investissent dans ces moments en partageant leur vécu, leurs histoires personnelles, les événements vécus dans la semaine, leur désir de s’en sortir et des démarches entreprises pour cela, auprès des services sociaux, leur désespoir aussi, pour certains.

Parmi ces personnes il y en a qui ont des formations professionnelles très poussées et des expériences de grandes responsabilités dans le passé. Nos discussions peuvent tourner autour de leur santé, de petits conflits entre eux, comme également autour de la musique, littérature, philosophie, société, sport…Ils s’intéressent aussi à nos vies et ce qui nous motive pour venir les rencontrer.

Chaque année plusieurs de ces personnes de la rue trouvent un travail et peu à peu une modeste place dans la société. Mais, malheureusement le nombre de SDF ne diminue pas. L’insertion de personnes vulnérables reste un grand défi pour nos sociétés.

Danuta Kmieciak

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *