Header image alt text

Les soeurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique

Accueil  >  

VERS L’ACCUEIL DE MIGRANTS IVOIRIENS DE RETOUR AU PAYS

Speciosa Mukagatare, smnda, de la communauté de La Marsa en Tunisie, 
a été invitée par l’Association italienne des volontaires de la solidarité internationale (AVSI) d’Abidjan à participer à leur conférence régionale pour parler du travail de Caritas Tunisie avec les migrants. AVSI œuvre pour la réinsertion socioprofessionnelle des Ivoiriens de retour dans leur pays après une migration douloureuse.


Il y a un problème de communication concernant la migration. Les gens ne savent pas les difficultés qu’on peut rencontrer sur la route. Il est important que les populations sachent que le désert et la mer tuent, et qu’il y a des camps de torture dans des pays comme la Tunisie, la Libye, etc.. Cette migration est une vraie ‘traite d’êtres humains’ qui doit être connue de tous pour y mettre fin.

Les délégations d’Italie, de Tunisie, du Moyen-Orient, d’Ouganda, du Kenya, du Nigéria, du Brésil etc. présentèrent et partagèrent leurs expériences sur le traitement de la migration illégale dans leurs pays respectifs. De ce partage il est ressorti qu’il faut davantage protéger et aider les migrants, mener des plaidoyers auprès des décideurs et davantage collaborer avec les organisations de défense des migrants.  Speciosa y rencontra les partenaires de Caritas Côte d’Ivoire ainsi que les anciens Ivoiriennes et Ivoiriens qui avaient été soutenus et hébergés par Caritas Tunisie durant leur séjour en Tunisie avant leur retour dans leur pays.  L’Etat Ivoirien fait des efforts pour arrêter cette « traite humaine” voilée. Avec des partenaires il a mis en œuvre une politique d’intégration et d’accompagnement des migrants de retour, pour une intégration ou reconversion réussie. 

Communauté de La Marsa (Tunisie)

Partagez !